Lumières

LogoLightStory

Photographier, c’est écrire avec la lumière, dit-on dans le sens étymologique du terme, et on l’a si souvent répété…
Mais celui qui écrit avec la lumière doit aussi voir dans l’obscurité, le photographe doit absolument avoir l’œil nyctalope, car l’image se construit d’abord et avant tout en noir et en blanc.

L’image est toujours le résultat du jeu d’ombres et de lumières ; l’un n’existe pas sans l’autre.

Le présent documentaire sur la lumière, l’obscurité et les couleurs est très passionnant ; ce film de Henrick Boetius, Marie Louise Lauriden et Marie Louise Lefebvre reprend ici l’observation des couleurs de Goethe, et expose les rudiments  de l’art de la photographie.

À voir absolument ! Pour comprendre ce que veut dire  « Écrire avec la lumière »…


 

  • « C’est l’alliance de la lumière et de l’obscurité qui crée les couleurs et permet de reconnaître le monde. »
  • « Les couleurs nous racontent le monde environnant : elles nous permettent de distinguer un objet d’un autre. »
  • « Les couleurs apparaissent dans la transition entre le clair et l’obscur. »
  • « Dans la réalité visible, clair et obscur ont la même valeur. On ne peut parler de la lumière sans parler de l’obscur. »
  • « Pour être observable, la lumière doit frapper un objet. La lumière est invisible et ne devient visible que quand elle frappe la matière. »
  • « L’obscurité constitue une moitié de notre réalité. »
  • « Nous voyons l’obscurité lorsque nous regardons l’espace vide. On peut dire que l’obscurité est un espace qui contient la lumière, laquelle est invisible. Nous associons la lumière à la matière et l’obscurité à l’espace. »
  • « Dans notre expérience de la réalité, matière et espace sont indissociables. Il en va de même du clair et de l’obscur. »
  • « Clair et obscur forme un couple antagoniste fondamental. Goethe le nomme la polarité clair/obscur.
  • « Les couleurs font partie de l’œil. »
  • « La lumière est à l’origine du jaune, l’obscur à l’origine du bleu : jaune et bleu sont à l’origine de toutes les autres couleurs. »
  • « On ne peut séparer ce qui est vu de celui qui voit: mais que signifie VOIR ? »
  • « L’image se forme par la rencontre du clair et de l’obscur. »
  • « Le monde se présente à nous sous la forme d’images ; c’est par elles que nous connaissons le monde. »
  • « L’image du monde et celle de notre conscience sont indissociablement liées comme la lumière et l’obscurité. »
  • « La lumière claire est partout : elle se presse à travers l’espace et devient visible quand elle est retenue, quand elle rencontre une résistance. »
  • « Clair et obscur se livrent une lutte éternelle; tantôt le clair sort vainqueur, tantôt c’est l’obscur. »

 

Si on sait maintenant comment écrire avec la lumière, on n’imagine plus les images de la même façon.

Et l’œil nyctalope du photographe lui permet de VOIR clair dans l’obscurité.

 

spectre
« L’oreille est muette,  la bouche est sourde
mais l’œil perçoit et parle
en lui se reflète de l’extérieur, le monde
de l’intérieur, l’homme, »
Goethe

 

Post a Comment

You must be logged in to post a comment.